Catégories
Communication Toastmasters

Du laboratoire à la vie réelle

Comment utiliser toutes les occasions de la vie réelle pour se perfectionner en éloquence

Les réunions Toastmasters permettent de pratiquer la communication devant un public dont les membres partagent les mêmes objectifs d’amélioration. C’est une sorte de laboratoire où chacun peut expérimenter pour trouver le style de communication qui lui convient le mieux. Cependant, elles ne sont qu’un aspect de l’apprentissage. Il est aussi important de mettre à profit ce que l’on apprend en club en pratiquant dans les circonstances de la vie réelle. Cet article a pour but de donner quelques pistes pour y arriver.

LES TROIS PILIERS DE TOASTMASTERS…

Pour mémoire, la méthode Toastmasters repose sur trois piliers. Le premier, le discours préparé, aide à structurer sa prise de parole, à trouver le style adapté à son auditoire et à employer correctement le langage non verbal (la voix et le corps). Le deuxième pilier est l’improvisation qui apprend la répartie pour s’extirper de situations inconfortables. L’évaluation, enfin, clé de voûte de toute la méthode, enseigne à donner un retour constructif pour faire progresser la personne évaluée. Or, la vie professionnelle et personnelle regorgent de terrains d’exercice de ces trois domaines.

…SE PRATIQUENT DANS LA VIE COURANTE

Ainsi, quand vous préparez un discours formel face à un auditoire, situation proche des réunions Toastmasters, voici quelques astuces pour améliorer votre efficacité:

  • Réfléchissez à ce que peut attendre l’auditoire de votre prise de parole et comment votre discours va y répondre
  • Structurez votre discours (pour mémoire, voici comment Toastmasters apprend cela)
  • Vous ne pouvez ou ne voulez pas l’apprendre par cœur ? Pas de problème. Notez des mots-clés sur une petite fiche de papier qui puisse tenir au creux de votre main. Vous y jetterez un œil furtif si vous avez un trou de mémoire
  • Une fois le discours prêt, prenez l’habitude de le prononcer, à vitesse modérée, en vous enregistrant devant une webcam. Vous aurez ainsi le son et l’image et pourrez ainsi, en regardant l’enregistrement, évaluer votre discours comme lors d’une séance. Grâce à cette pratique, vous vous chronométrerez, vous vous rendrez compte de ce qui ne va pas et vous vous entraînerez à l’évaluation. Réécouter son discours favorise également la mémorisation.
  • Le jour J, testez le son, surtout si vous avez un micro. Demandez à un collègue de se mettre au fond de la salle pour vérifier qu’on vous entend bien
  • Si vous projetez des diapositives, n’en soyez pas esclave. Au début de votre intervention, obscurcissez le projecteur (en mode projecteur sur Powerpoint appuyez sur la touche B (pour Black) ou N (pour Noir) – cela obscurcit le projecteur SANS l’éteindre) et commencez à vous adresser à l’auditoire en gardant un bon contact visuel en prononçant une introduction que vous aurez préparée à l’avance. Votre aisance impressionnera l’auditoire et vous mettra en confiance pour la suite (il vous suffit d’appuyer sur n’importe quelle touche pour rallumer le projecteur…)
  • Parlez à un groupe comme à des individus
  • Evitez la monotonie en variant la voix (pour mémoire, voici comment Toastmasters enseigne cette compétence)
  • Ayez les mains libres pour pouvoir les utiliser (d’où l’intérêt d’avoir de petites cartes pour les notes) (pour mémoire, voici comment Toastmasters apprend à maîtriser le langage non verbal)
LES IMPROVISATIONS AUSSI SERVENT DANS LA VIE QUOTIDIENNE

Vous pouvez également vous entraîner à l’improvisation dans la vie quotidienne :

  • Vous êtes dans votre voiture, coincé dans les embouteillages ? Profitez-en pour pratiquer l’improvisation en tirant au sort un sujet. Choisissez un nombre entre 1 et 1.000 et consultez le sujet correspondant à ce numéro dans cette liste. Développez ensuite la réponse pendant une à deux minutes
  • Entamez une petite discussion avec la caissière de votre supermarché (s’il en reste une…)
  • Défendez vos intérêts, par exemple devant le service client d’un prestataire pour expliquer ce que vous souhaitez, en peu de mots, sans hésitations
  • Utiliser toutes les occasions pour vous exprimer. Par exemple dans les réunions de travail, prenez la parole pour exprimer un point de vue structuré d’une minute
UNE VARIÉTÉ INFINIE

Pour finir, voici quelques autres conseils :

  • Inscrivez vos idées pour les discours dans un journal de bord. Formules, citations, images, concept,…tous ces matériaux qui enrichissent un discours ont tendance à fuir aussi rapidement qu’ils sont apparus
  • Demandez à une personne de confiance (si possible déjà formée à Toastmasters) de vous donner un retour sur vos prises de paroles
  • Gardez contact avec Toastmasters via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn), et n’hésitez pas à interagir avec d’autres Toastmasters à travers le monde.
  • Vous trouverez ici d’autres trucs
POUR ALLER PLUS LOIN

En conclusion, il est possible de progresser dans la communication, même en dehors d’un club. Il ne faut pas hésiter à pratiquer délibérément et à se fixer des objectifs, modestes au début, et plus ambitieux, à mesure qu’on les atteint graduellement. C’est la clé de la confiance en soi (voir ce billet par exemple).

Cela étant, c’est encore plus utile de pratiquer au cours des réunions, car vous évoluez dans un environnement très proche de la réalité. Vous êtes intéressé ? Alors n’hésitez pas à venir nous rendre visite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.