Catégories
Communication Toastmasters

Christiane Taubira: une érudite qui parle à tout le monde

Christiane Taubira est une oratrice de premier ordre, même pour ses détracteurs. Nous avons passé un de ses discours emblématiques à la moulinette de l’évaluation Toastmasters

Candidate aux prochaines élections présidentielles, Christiane Taubira est reconnue comme une oratrice exceptionnelle, même par ses adversaires politiques. Pour s’en convaincre, nous allons analyser son discours du 23 Janvier 2013 sur le mariage pour tous. Nous utiliserons pour cela la méthode préconisée par Toastmasters, qui évalue un discours en fonction de l’objectif de l’orateur.


Nous allons d’abord analyser les buts de ce discours. Puis nous évaluerons ensuite les moyens déployés par la Ministre de la Justice de l’époque pour les atteindre, autour des 4 piliers de la rhétorique. Il s’agit du sens du discours, de son style, de la voix de l’oratrice et son langage corporel.

LES RESSORTS D’UN DISCOURS PERSUASIF

La loi sur le mariage pour tous ouvre les droits du mariage civil aux personnes de même sexe. En France, elle a fait l’objet de débats importants. Elle a d’ailleurs connu une opposition plus forte que dans d’autres pays européens. Dans ce discours d’ouverture du débat, Christiane Taubira veut persuader les députés de voter ce projet.

Quels sont les ressorts du discours persuasif ? Le projet n°9 de la méthode “Savoir Communiquer” de Toastmasters est justement consacré à ce type de discours. Un discours persuade grâce à la crédibilité de l’orateur. Celle-ci se fonde sur sa sincérité, ses connaissances ou sa conviction. De plus, l’orateur doit faire preuve de logique et apporter des preuves. Il doit aussi susciter de l’émotion. Enfin, il doit s’adresser aux partisans comme aux opposants de la thèse défendue.

DES ARGUMENTS POUR CONVAINCRE…

En appliquant cette grille, il est aisé de constater que le discours de Christian Taubira est convaincant pour trois raisons.

D’abord, il emploie un raisonnement logique . Le mariage civil a évolué au cours de l’Histoire depuis la Révolution, en allant vers toujours plus d’égalité des droits entre les citoyens. Il est donc naturel de poursuivre cette évolution en l’ouvrant aux couples homosexuels. Ainsi, le discours rappelle le caractère révolutionnaire du mariage civil. Il a en effet cassé le lien avec la religion et l’a ouvert progressivement à davantage de citoyens : protestants, non croyants, comédiens, … Auparavant le mariage était réservé à certaines religions et, avant tout, destiné à entériner la propriété et les possessions. Il est devenu une institution prônant l’égalité de tous les citoyens et la liberté: le mariage n’est plus soumis à une autorisation, source d’arbitraire. Il est simplement constaté.

…ET DESTINES A DIFFÉRENTS PUBLICS

Dans son allocution, elle cible ces arguments en fonction de l’auditoire. Les députés de la majorité, tout d’abord, afin de souder un groupe qui commençait à se fissurer, moins d’un an après l’élection de François Hollande. Pour cela, elle leur parle d’égalité, une valeur de gauche, en donnant à tous les mêmes droits (par ex. l’assistance mutuelle, la filiation) et les mêmes devoirs (par ex. l’interdiction de l’inceste et de la polygamie).

Ensuite, elle interpelle l’opposition pour la culpabiliser (“vos enfants, vos petits-enfants auront honte de vous”). Au passage, elle fait preuve de pédagogie vis-à-vis des parlementaires mal informés en rappelant l’histoire du mariage civil. Enfin, elle neutralise les indifférents en soulignant qu’il s’agit là d’une évolution naturelle.

Enfin, elle évite le procès en incompétence en mettant en scène sa crédibilité pour mener à bien le vote de ce projet de loi. Pour cela, elle émaille son discours de nombreuses références juridiques, invoque les mânes de Jean Carbonnier, haut magistrat expert du mariage. Surtout, elle parle sans notes ni prompteur : elle sait ce qu’elle veut !

UN STYLE ÉRUDIT ET POURTANT SOBRE

Par-delà la substance de ce discours très rationnel, elle parvient à en éviter la maladresse d’un discours froid et juridique par un style combinant érudition et parler simple propre à inspirer son auditoire. Elle manie avec élégance la valeur symbolique du mariage civil, source d’émancipation toujours plus large. Elle utilise judicieusement les citations, comme celle du recteur Carbonnier (“le mariage civil est la gloire cachée de la République”) ou dans sa conclusion, avec les mots du poète guyanais Leon Damas. Cette conclusion, fracassante, est propre à galvaniser les troupes (“Nous sommes fiers”).

Mais cette érudition, qui pourrait la couper d’un plus large public, est tempérée par des mots concrets, presque populaires, comme “entourloupe”, ou des anecdotes qui apportent de la variété à son propos, comme celle sur le mariage de l’acteur Talma, signe des “pratiques infâmes des acteurs de théâtre”.

UN LANGAGE NON VERBAL ÉNERGIQUE

A côté des mots, Christiane Taubira utilise le langage non verbal pour insuffler de l’énergie à ses convictions. En dépit de nombreuses références juridiques aux articles du code civil, elle parle sans notes. Cela lui permet de garder le contact visuel avec son auditoire et de conserver une posture bien droite, et non pas penchée vers le pupitre pour lire un papier. Sa voix témoigne de puissance et d’énergie, tandis que son visage est expressif quand elle fronce les sourcils ou qu’elle sourit face aux quolibets.

DES PISTES D’AMÉLIORATION ?

Alors, un discours parfait ? Presque. Car quelques améliorations mériteraient leur place dans ce discours important. D’abord, elle pourrait chercher à parler davantage aux Français et pas uniquement aux législateurs. En effet, le mariage pour tous a été l’occasion de nombreuses manifestations d’opposants conservateurs ; il eût été opportun d’élargir son propos au-delà de l’hémicycle et adopter une approche plus “grand public”. Un peu comme Churchill dans son discours à la Chambre (“Nous nous battrons sur les plages”) où il s’adresse à la fois au parlement et au monde entier, relayé par la presse.

De même, dans son accroche, elle pourrait remplacer la référence, un peu obscure, à Jean Carbonnier par la citation d’un personnage plus connu. Enfin, on peut déplorer quelques digressions, féministes, qui n’ont pas grand-chose à voir avec le sujet principal.

POUR ALLER PLUS LOIN

En conclusion, Christiane Taubira réussit à mettre le mariage pour tous en perspective, montrant qu’il est logique d’y souscrire si on est, comme la majorité d’alors, pour l’émancipation. Son érudition lui permet de transcender le genre du discours persuasif.

A ma connaissance, Madame Taubira n’est pas membre d’un club Toastmasters. Son éloquence en ferait une recrue de choix ! Vous souhaitez, vous aussi, progresser dans la communication ? Alors rendez-vous à une de nos prochaines séances !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.